Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

L’Effet Papillon : de l’entreprise sociale à l’esanté grâce à la réalité virtuelle

L'application Bliss est développée par une entreprise innovante d’un nouveau type : l’Effet Papillon. Dès sa fondation, l’Effet Papillon, fondé par Mélanie Péron, s’est positionné dans le domaine social, plus particulièrement vers le mieux-être de patients souffrant de maladies graves ou chroniques, nécessitant parfois des traitements lourds et pénibles. Entre ateliers d’art thérapie ou de socio-esthétique, la vision de l’Effet Papillon consiste à favoriser un environnement positif à ces patients, en les éloignant de leurs stress et douleurs. Retrouver un meilleur moral, disposer d’un moment de détente ou maintenir son activité sociale : autant de choses qui contribuent indirectement au succès des traitements médicamenteux. La psychologie influe directement sur la capacité du patient à supporter douleurs, stress et effets secondaires liés aux examens et traitements, et c’est sur cet aspect que l’Effet Papillon a fondé sa mission et son développement.

C’est une épreuve de vie qui a engagé Mélanie Péron dans le chemin de l’entrepreneuriat, en prenant le chemin de l’innovation et de la réalité virtuelle : à l’âge de 30 ans, elle perd son compagnon d’un cancer. Entre les traitements pénibles, les douleurs, et la solitude de son compagnon et des autres patients, elle réalise que hors les soins médicamenteux, rien n’est parfaitement adapté pour que les malades bénéficient de moments de relaxation, rien ne leur permet vraiment de s’extraire de leur quotidien avec la maladie.

Elle crée l’Effet Papillon pour offrir aux malades du cancer et de maladies chroniques des instants de repos, d’évasion et de bien-être, convaincue que ces instants peuvent fortement contribuer au succès des traitements médicamenteux.

C’est en poussant toujours plus loin sa réflexion dans la volonté de trouver quelque chose qui apporte une bulle d’évasion aux malades que Mélanie se tourne peu à peu vers l’univers du gaming. Si les jeux de mémoire sur console sont connus du grand public depuis des années, l’introduction des serious game* et les jeux thérapeutiques dans l’univers de la santé est relativement récent. Avec le numérique, le marché de la esanté a explosé, notamment dans le domaine des maladies psycho-cognitives ou de dégénératives. Stimuler la mémoire, apaiser les effets du stress post-traumatique ou limiter les effets de la maladie de Parkinson figurent parmi les développements récents. Avec la réalité virtuelle, l’Effet Papillon a choisi de franchir un cap dans l’innovation : il s’agit de plonger le patient dans un environnement qui déclenche l’apaisement. On se rapproche de l’esprit d’un escape game* thérapeutique.